La vision védique de l'astrologie

Les Vedas pour origine

Jyotish et les rishis

Les Sages de l’Inde ancienne, les Rishis, parfois considérés comme des saints, sont à l’origine des hymnes qui composent les Vedas. Cet ensemble de quatre écritures sacrées (Rig-Veda, Yajur-Veda, Sama-Veda, Atharva-Veda) se distinguent d’autres textes religieux. En effet, ses hymnes « entendus » (Shruti) ont ensuite été retranscrits et reconnus comme incarnation de la sagesse divine.

Vers la fin de la période védique, six traités annexes appelés Vedangas furent rédigés sous cette même inspiration divine. Ils mettent l’accent sur la compréhension et la bonne interprétation des Vedas. Parmi ces six Vedangas, Jyotish est celui qui traite de l’astronomie et de l’astrologie. Le terme Jyotish, construit sur deux racines sanskrites jyoti et Ish, signifie littéralement lumière et Dieu suprême ou Seigneur. Jyotish est donc par essence la science de la lumière divine. Ainsi elle éclaire la perception humaine à travers le prisme des corps célestes et de leur ronde cosmique.

Les 4 buts de l'existence

Purushartha

Selon la vision védique, il existe quatre buts dans la vie qu’un être humain peut réaliser dans son existence. Ces buts sont connus sous le terme sanskrit de Purushartha qui signifie tout simplement “but de l’existence”. Initialement, ces quatre buts concernaient les quatre stades de la vie d’un brahmane. Ils se nomment : Dharma, Artha, Kama et Moksha. En tant que science védique, Jyotish tient aussi compte de ces quatre buts. Ainsi, il est possible de voir dans un thème natal, la prédominance de l’un ou l’autre de ces buts.

Dharma

Dharma signifie “principe, loi, vocation, devoir”.

Ce but représente notre besoin essentiel d’accomplir la vision que nous portons en nous. Autrement dit, il est notre sentiment de prédestination, le fil conducteur ou le devoir de notre existence. Nous le suivons plus ou moins consciemment, car parfois, il n’apparaît pas clairement, mais une chose est sûre, il devient notre expérience en ce monde.

Que notre dharma soit agréable ou non, il n’est pas toujours facile de savoir ce qu’il est, vers quoi il nous mène et ce que nous avons à faire pour le réaliser ou plutôt pour l’accepter. Et le suivre consciemment, grâce à l’étude du thème astral, nous aide à mieux comprendre et accepter notre chemin de vie.

En astrologie védique, Dharma est associé aux signes de Feu (Bélier, Lion, Sagittaire) et aux maisons 1, 5 et 9.

Selon le placement des 7 planètes et des 2 nœuds lunaires dans les 12 maisons du thème, il est possible de connaître le ou les buts qui prédomineront dans cette vie.

Les divinités planétaires

Mythologie et archétypes

Tout comme la Grèce antique et d’autres cultures anciennes, l’Inde possède une riche mythologie liée aux forces et caractéristiques de la nature. Ces mythologies, toujours vivantes, nous ouvrent les portes de la conscience universelle dans sa majestueuse dimension archétypale et symbolique. En les laissant pénétrer au cœur de notre être, elles nous aident à percevoir le sens de ce que nous vivons à l’échelle humaine et personnelle.

Dans la culture indienne, les planètes de notre système solaire sont plus que de simples corps faits de substances gazeuses ou minérales. Elles sont aussi des stations relais pour les différents types d’énergies provenant de la galaxie et de tout l’Univers.

Ainsi, chaque planète véhicule une énergie et un symbolisme qui lui est propre et auquel nous sommes intimement liés. La célèbre maxime d’Hermès Trismégiste “Ce qui est en bas, est comme ce qui est en haut et ce qui est en haut, est comme ce qui est en bas, pour faire les miracles d’une seule chose.” représente cette connexion qui nous unit avec tout ce qui est. En Inde, ces planètes se nomment grahas, ce qui signifie “saisissant, qui saisit”. A l’image de la Lune qui saisit la masse des océans pour en rythmer le mouvement et la forme. Nous sommes comme l’océan aux prises avec ses forces puissantes et agissantes.

Artha

Artha signifie « but, intérêt, récompense ».

Ce but décrit le principe d’acquisition de richesses. Son objectif est d’acquérir les moyens qui nous permettent de subsister dans notre existence. Il répond à notre besoin de sécurité matérielle ainsi que notre besoin d’acquérir de la connaissance et des valeurs personnelles de conduite.

Artha est associé aux signes de Terre (Taureau, Vierge, Capricorne) et aux maisons 2, 6 et 10.

Kama

Kama signifie littéralement « désir ».

Ce but indique notre aspiration au bonheur émotionnel et sensoriel. On peut le traduire par « plaisir ». Le plaisir que l’on prend à apprécier la beauté de la vie, à développer nos talents et nos centres d’intérêts. Et aussi, le plaisir que nous prenons ou que nous cherchons dans nos relations avec les autres et la communauté humaine en général.

Kama est relié aux signes d’Air (Gémeaux, Balance, Verseau) et aux maisons 3, 7 et 11.

Moksha

Moksha signifie « libération, salut ».

Ce but représente notre besoin de croissance spirituelle par l’expérience, la connaissance et la transcendance des 3 buts précédents.

Moksha est relié aux signes d’Eau (Cancer, Scorpion, Poissons) et aux maisons 4, 8 et 12.